Liquidation


On a vendu nos mas, on a vendu nos os,
On s'est débarrassé des châtaigniers, des serres,
Des petits ruisselets, de nos sources d'eau claire,
Et de nos schistes gris, des tombes, des caveaux...

On a bradé le sol de nos vieux huguenots,
On a, pour quatre sous, donné la vieille terre
Qui berça nos aïeux et qui nourrit nos pères.
On a jeté au clou notre langue et nos mots.

Vieux pays dépecé, on a vendu ton âme,
On a déchiqueté ton esprit et ta flamme,
On a fait de l'argent avec des souvenirs.

Dans ce pays raïol où je vais disparaître,
J'aperçois quelquefois quand la nuit va finir,
Les ombres du passé hurler à ma fenêtre.

Copyright Alain Gurly - 2006